3- Utiliser une CNC

Une fois que votre CNC est bien paramétrée et qu’elle répond correctement au commande de votre clavier, il ne reste plus qu’à l’utiliser.

Mais comment ?

Utiliser une CNC

Pour utiliser une CNC, il vous faut avant tout un projet ou un objet à découper. En effet, avant d’envoyer à la machine votre chef d’œuvre, il va falloir user de vos talents d’artiste. Pour cela, vous devrez utiliser un logiciel de CAO (Conception Assistée par Ordinateur). Il en existe une « palanquée », des gratuits, des libres, des payants, professionnels, amateurs, …

Personnellement, j’utilise Sketchup de Google. (Je ferai surement un tutoriel plus tard) mais les professionnels utilisent en général Solidworks ou Autocad. Je vous laisse chercher sur votre moteur de recherche les autres logiciels, je ne les connais pas tous.

Attention, lorsque vous concevez votre objet, il est important de garder à l’esprit le fonctionnement de votre CNC, ce n’est pas une imprimante 3D, la CNC va rogner, découper dans de la matière brute. vous ne pouvez donc pas (avec une CNC 3 axes) découper sous la matière.

A vous d’être assez ingénieux pour contourner le problème, soit en usinant plusieurs pièces, soit en pensant autrement votre objet. Là est la difficulté, mais il existe pleins de feintes mécaniques pour arriver à ses fins. Parfois, cela reste quand même non réalisable et l’unique issue est d’utiliser une imprimante 3D.

Une fois que votre objet est réalisé, il faut ensuite le passer dans un autre logiciel, qui lui va schématiser le passage de la découpe (le « toolpath »). Ce type de logiciel s’appelle FAO (Fabrication Assistée par Ordinateur). Tout comme la CAO, il existe beaucoup de logiciel.

Je vous laisse regarder sur le lien suivant la liste des logiciels disponibles (ou chercher sur votre moteur de recherche:

http://cncloisirs.com/Pratique/FAO

D’ailleurs vous verrez qu’il existe des logiciels qui font CAO et FAO !!! parce que là, ça commence à faire beaucoup de logiciels.

Je trouve d’ailleurs que c’est un des inconvénients de la CNC. il faut maîtriser pas mal de logiciels et concepts, pour usiner un objet. On verra, d’ailleurs, dans les articles prochains, que ce n’est pas toujours viable pour le résultat escompté.

Bref… le logiciel de FAO va permettre de créer le chemin par où va passer votre fraise que vous aurez préalablement configurée. Cela se résume à plusieurs passages (et oui, ne comptez pas usiner en un seul passage) de votre outil afin de sculpter votre objet. Le résultat de la génération de votre « toolpath » doit aboutir en un fichier de type GCODE qui correspond à toutes les différentes coordonnées X,Y,Z que devra emprunter votre CNC. C’est magique !

On part d’un modèle 3D et on arrive à un fichier texte avec des coordonnées … (comme on dit chez moi, ça m’espante)

Voilà a quoi ça ressemble

(Current profile is …/pcb-gcode-3.6.2.4/profiles/emc.pp  )
(This file generated 16/07/2016 16:58:51)
(Settings from pcb-machine.h)
(spindle on time = 3.0000)
(  Tool Size)
(0.2000 )
(spindle speed = 30000.0000)
(tool change at 0.0000 0.0000 25.4000 )
(feed rate xy = F508.00 )
(feed rate z  = F254.00 )
(Z Axis Settings)
(  High     Up        Down     Drill)
(2.0000     2.5400     -0.1778     -1.9000 )
(Settings from pcb-defaults.h)
(isolate min = 0.0300)
(isolate max = 0.5080)
(isolate step = 0.1500)
(Generated bottom outlines, bottom drill, )
(Unit of measure: mm)
(Metric Mode)
G21
(Absolute Coordinates)
G90
S30000
G00 Z2.0000
G00 X0.0000 Y0.0000
M03
G04 P3.000000
G00 Z2.5400
G00 X-2.4100 Y1.9601
G01 Z-0.1778 F254.00
G01 X-3.2301 Y1.1400 F508.00
G01 X-4.3899 Y1.1400
G01 X-5.2100 Y1.9601
G01 X-5.2100 Y3.1199
G01 X-4.5750 Y3.7549
G01 X-4.5750 Y5.9972
G01 X-4.6004 Y6.0226

Une fois que vous avez votre fichier au format GCODE de prêt, il faut lancer MACH3 mais encore une fois, il manque une étape importante.

Il faut faire ce que l’on appelle le « plateau martyre » !!!

Mais quand est-ce que l’on va vraiment commencer à produire quelque chose !!!

Le plateau martyre est indispensable pour usiner des objets de qualité et encore plus important quand on gravera des cartes électroniques. Ce plateau est en quelque sorte le support pour tous vos objets. Pour le fabriquer, il faut, (en général) une plaque de médium (moi je l’ai fait en plexi et je regrette un peu), dans lequel on va retirer une surface pour y déposer la matière à usiner. Ce plateau vous permettra d’avoir un point zéro machine mais aussi d’avoir une surface plane à la vue de la machine !

uze4u3ug

Voilà à quoi ressemble un plateau martyre. Normalement, c’est le premier usinage que l’on fait quand tout est prêt.

Enfin, la dernière étape approche ! Et oui, on a oublier quelque chose d’essentiel dans tout ça. Avec quoi, on grave, découpe, fait de trous …. avec des fraises ou outils (« tools »)

Fraises et outils pour CNC

Voici les outils les plus couramment utilisés, mais il y en a pleins d’autres et je vous donnerai les liens pour les acheter.

  • Dans la petite boite plastique, c’est uniquement pour faire des trous dans presque toutes les matières (pour en acheter)
  • Les deux fraises (« simple lèvre) au centre permette de découper principalement du bois et plexi, avec une évacuation de copeaux fins. (pour en acheter)
  • Les deux de droite permettent, elles, de graver dans bois, plastique et cuivre. Vous aurez remarqué qu’elles ont des angles différents en fonction de la surface que l’on souhaite retirer. (pour en acheter) ou ()

Dans les prochains articles, vous verrez d’autres outils spécialement pour la gravure « anglaise » sur cuivre pour faire des cartes électroniques.

Conclusion

La CNC est un outil génial à mon sens mais qui nécessite de longs moments de paramétrages et ça, ça plait ou ça plait pas. En général, quand on aime faire les choses soi-même, ça plait. La machine et son installation coûtent aussi assez chères et il ne faut pas partir dans l’idée de la rentabiliser. Pour arriver à un résultat convenable, il vous faut soit de l’expérience, soit faire beaucoup d’essais. Vous casserez des fraises, gâcherez de la matière et passerez beaucoup de temps à nettoyer. Et oui, beaucoup de poussières et copeaux avec roulement … ça fait pas bon ménage.

Mais, à coup sûr, cette machine au cours du temps vous semblera indispensable pour votre loisir préféré, faire les choses par vous-même.

[Total : 1    Moyenne : 3/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *