test_flower_care_hhcc

Test – Flower Care HHCC

Un petit article sur un objet plutôt sympa. Cet objet, c’est le Flower Care ou MiPlant. (C’est un peu bizarre mais on commence à avoir l’habitude, il existe, pour le même produit, plusieurs noms ou marques). J’ai décidé de tester cet ensemble multi-capteurs car j’étais curieux de savoir ce qui s’y trouvait dedans. Je dois aussi avouer que j’avais un certain espoir pour effectuer un hack ou un détournement de l’objet.

Votre note

[Total : 13    Moyenne : 3.2/5]

 

Caractéristiques techniques du Flower Care

Comme dit dans l’introduction, le Flower Care est un ensemble multi-capteurs permettant de monitorer l’environnement de votre plante. L’objectif est d’être averti sur l’état de santé de la terre et de vous permettre d’avoir de jolies plantes. Il vous permet aussi d’optimiser en fonction de la plante votre apport en eau, engrais, luminosité.

Voici ces caractéristiques :

  • Capteur de température (+- 0.5°C)
  • Capteur de luminosité (photodiode)
  • Humidité et fertilité du sol (sonde analogique où on calcule une résistance entre deux pôles et on en déduit une humidité)
  • Communication : Bluetooth 4.1
  • Alimentation : pile CR2032 (3VDC)
  • Dimension : 130,5mm * 24,5mm * 12,5mm

Achat

Voici où je me suis procuré le Flower Care :

Flower Care

Alors, vous allez me dire que vous pouvez le trouver à beaucoup moins cher. Oui en effet, mais il faut faire attention aux versions « chinoises » car vous ne pourrez pas l’appairer simplement à votre téléphone.

Cette version est dite « internationale » et je n’ai eu aucun mal pour que l’application sous Android « Flower Care » le trouve.

Si vous ne souhaitez pas utiliser l’application officiel mais plutôt BLEA sur Jeedom, il me semble que toutes les versions sont compatibles.

Déballage et démontage du Flower Care

Boite_flower_care

Emballage du Flower Care

Je trouve l’emballage très épuré et de très bonne qualité, ce qui donne une image assez professionnelle de la marque.

Objet boitier ouvert flower care

Dimension flower care

Flower Care sans son cache de pile

L’objet est à première vue de très bonne qualité. Le protège pile est plutôt bien étanche et du coup difficile à enlever… mais c’est plutôt un bon point.

Le boitier principal est en deux parties et vient prendre en sandwich la sonde d’humidité du sol. Malheureusement pour moi elle est collée mais ce n’est pas ça qui va m’arrêter.

demontage_boitier_flower_care

Avec mon réglé, j’ai réussi à m’insérer dans une brèche et en faisant levier légèrement, le capot du boitier s’est détaché.

Face_avant_PCB_flower_care

Une fois le « capot » retiré, passons aux choses sérieuses :

En bleu : L’emplacement de la pile bouton CR2032

En rouge : Le port de programmation du microcontrôleur

En vert : Le capteur de température. C’est en fait une thermistance de type CTN (précision moyennasse)

En jaune : C’est une LED blanche légèrement bleuté avec effet wanadoo lorsque l’on met la pile

En rose : Le capteur de luminosité. C’est une photodiode de même type que le broadlink A1. Au dessus, c’est un guide de lumière qui a deux utilités :
1- Diriger la lumière vers la photodiode
2- Diriger la lumière de la LED vers l’extérieur

boitier temperature flower care

Boitier du capteur de température

Le capteur de température vient se loger dans un petit boitier qui le coupe de l’air chauffé par la carte. Ok, c’est pas trop mal et bien pensé mais … le capteur de température ne mesure pas la température de l’air ambiant mais plutôt une température radiative du boitier. En effet, il n’y a pas de circulation d’air entre le capteur de température et l’extérieur. (il y a une très petite circulation d’air entre le boitier intérieur et l’extérieur)

Pour moi, c’est un petit point négatif mais pas primordial pour l’utilisation du capteur. En effet, le capteur sert à suivre l’environnement de la plante, il ne sert pas à faire de la régulation…

Mais c’est quand même dommage pour d’éventuels détournements basés sur ce capteur 😉

Cote pile du flower care

En bleu : Le joint du capteur d’humidité du sol

En vert : Le microcontrôleur et la tripaille

En rouge : l’antenne 2.4Ghz

Le joint est très ingénieux et indispensable dans le milieu humide de la terre et résistera à l’arrosage de votre plante.

Le microcontrôleur est un « system on chip » de la marque Dialog, SmartBond DA14580Voici la datasheet.

Ce micro est pas trop répandu (en tout cas, je ne le connaissais pas, je m’attendais à un nordic) mais super bien documenté et il existe un Development Kit avec tout ce qu’il faut pour développer. Je n’ai pas le temps d’approfondir mais le SDK fourni semble super efficace et pas trop compliqué. (au vu des retours sur le Forum)

On le voit aussi un peu sur l’image précédente mais les éléments principaux de la carte ont subi une tropicalisation. C’est tout a fait logique et indispensable (mais pas évident pour le reverse engineering) vu l’environnement dans lequel est utilisé le capteur.

Conclusion

Cet ensemble multi-capteur, le Flower Care, est de très bonne facture et fait très bien ce pour quoi il est destiné. L’application sur Android est plutôt sympathique est assez réactive. Si vous souhaitez un test de l’application, vous pouvez consulter le site de fanjoe ou sur le jardinconnecté.

En tout cas, l’arrivée sur le marché de ce capteur a fait du mal à la concurrence et l’arrêt du support du Flower Parrot en est (peut-être) la conséquence.

En tout cas, si vous souhaitez être aidé pour garder vos plantes en bonne santé, c’est le produit idéal car il est pas cher et performant.

Pour les possesseurs de Jeedom, je vous recommande fortement le plugin BLEA de @sarakha63 qui vous permettra d’intégrer votre Flower Care dans votre système domotique.

A bientôt pour d’autres tests (et démontage)

 

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *