Test – Domotiser ses volets avec Yokis MVR500E

Piloter ou domotiser ses volets est, pour ma part, l’une des automatisations les plus utile dans la domotique. Centraliser, se protéger du froid ou de la chaleur, limiter les reflets lors d’une séance cinéma ou encore sécuriser sa maison; Voici une liste non exhaustive du confort que peut vous procurer l’automatisation de vos volets.

Il existe tout un tas de techniques pour remplir ses différentes fonctions. Je vais vous en présenter une qui m’a semblé correspondre à mes besoins:

Les besoins

  • Volets roulants déjà installés
  • Moteurs filaires avec commandes « monter » et « descendre »
  • Garder le système d’interrupteur
  • Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. (si la domotique tombe en panne, je veux pouvoir ouvrir mes volets)

Les achats

 1x Interrupteur bouton poussoir  panier-acheter-ecommerce-shopping-icone-8314-48
 1x Micromodule Yokis MVR500E  panier-acheter-ecommerce-shopping-icone-8314-48

Montage du Yokis MVR500E

Le montage est assez simple. Il suffit de démonter l’ancien interrupteur de commandes mural et de récupérer les commandes haut et bas du moteur. (en général les fils noir, marron et neutre )

ancienne_commande_volet

Voici l’ancien interrupteur avec les commandes « monter » / « descendre »

Ps : Normalement la terre du moteur était déjà reliée à la terre de la maison.

Avant de se lancer dans le montage du module, je vous recommande d’aller faire un tour sur les documentations du module

Voici la schématique de montage choisie.

Schéma du montage

Ps : j’ai décidé d’utiliser un fil pilote (le gris) par volet. Si vous souhaitez avoir un fil pilote pour plusieurs volets (permettant de mettre en place un système de centralisation simple), il faut ajouter une diode (voir documentation)

Les fils BP (bouton poussoir) et L (la phase) sont les fils qui vont vous permettre de piloter vos volets par impulsion(s). Vous pouvez paralléliser ces deux fils sans aucun problème afin de permettre à plusieurs appareils de piloter votre volet roulant.

Par exemple, un bouton poussoir et un relais, en parallèle, vous permettront d’ouvrir et fermer vos volets de deux manières différentes:

  • Par action sur bouton poussoir
  • Par pilotage du relais par un système domotique

montage yokis volet roulant

Voilà à quoi ressemble le montage dans la réalité. De gauche à droite :

  • Le bouton poussoir relié au BP et L
  • Le doublage en parallèle sur les mêmes fils qui part vers un relais
  • Le neutre (du moteur vers le neutre du disjoncteur)
  • les fils noir et marron (commandes du moteur)

Remarquez que le module est assez pratique car vous pouvez le « déplugger » pour que le positionnement des fils soit plus commode.

La plus grosse difficulté dans ce montage (quand on part sur un existant) est de tirer le fil pilote vers la domotique. En effet, quelle galère de tirer un câble dans une gaine déjà utilisée. Pour mettre toutes les chances de votre côté, je vous recommande :

1x Tire-fil aiguille panier-acheter-ecommerce-shopping-icone-8314-48
1x Yellow panier-acheter-ecommerce-shopping-icone-8314-48

(L’autre technique consiste à utiliser les fils déjà présents dans la gaine pour tirer l’autre).

Une fois monté avec le module complet

img_20161019_191856

Le module est assez petit et peut être placé au fond de la boite encastrée. Si c’est trop juste, il faut surement raccourcir les câbles. Dans le pire des cas, agrandissez un trous du boitier d’encastrement et placez le module dans l’isolant de votre mur.

Regardons maintenant les fonctionnalités le module Yokis

Les fonctionnalités

Ce module fonctionne exclusivement par impulsion(s). C’est pour cette raison que l’interrupteur bouton poussoir est indispensable.

Le module est assez complet, au niveau des fonctionnalités, comme on peut le voir sur la liste suivante :

commandes

(Le numéro de code, correspond au nombre d’impulsions à produire)

On se rend compte qu’il existe pleins de fonctions possibles et ça, uniquement en effectuant des impulsions.

Bien entendu, l’utilisation de l’interrupteur ne sera adaptée que pour les utilisations simples :

  • simple impulsion ( monter / stop / descendre / stop)

Les autres fonctions sont accessibles mais se révèlent complexes à l’usage.

Par contre pour la domotique, c’est transparent et super pratique ! En effet, un simple relais suffit.

relais

Après, libre à vous de choisir la bonne méthode ou celle qui vous va le mieux:

  • Un relais piloté par un Arduino ou une RaspberryPi
  • Un IPX800 pour les connaisseurs
  • Votre propre carte
  • etc …

L’important étant de pouvoir générer des impulsions.

Conclusion

Le gros avantage de ce système (hormis la fiabilité du filaire) est que vous pouvez avoir la double utilisation « interrupteur / domotique » sans risquer de conflit. En effet, c’est pas le cas de tous les micro modules volets sans fils où il faudra faire un choix entre l’interrupteur et la commande du micro module.

De plus, si votre système domotique tombe en panne, vous ne resterez pas bloqué dans le noir 😉

A l’utilisation, on s’habitue très rapidement au principe des impulsions sur la partie interrupteur. Comme précisé plus haut, je n’utilise que la simple impulsion avec le bouton poussoir. Ca suffit largement et ça fait le job.

Par contre avec la domotique, vous pouvez pousser les fonctionnalités comme par exemple :

  • Enregistrer une position et la rejouer à l’heure voulue
  • Ouvrir / Fermer les volets en fonction du coucher / lever du soleil
  • Centraliser les volets
  • etc …

Bref, très bon produit. Je l’utilise depuis 3 ans et je n’ai eu aucun souci.

[Total : 4    Moyenne : 2.3/5]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *