test du broadlink A1

Test – Broadlink A1 (confort et qualité d’air intérieur)

Le Broadlink A1 est un ensemble multi-capteurs permettant de contrôler le confort intérieur d’une maison. Ça fait un petit moment que le Broadlink A1 est sur le marché mais depuis qu’il existe un plugin sous Jeedom, l’objet reprend tout son sens. (Merci sarakha63). En effet, un multi-capteurs qu’on ne peut pas centraliser ne m’intéresse que moyennement.

Cependant, il est vrai que le produit n’est pas parfait mais, vu son prix (~=40€)  – 31.90€ avec le coupon « HOME », je trouve qu’il mérite que l’on s’attarde dessus.

boite du broadlink A1

Je ne vais pas, dans cette article, vous faire un tutoriel sur l’installation du plugin Jeedom. (J’ai suivi les instructions et ça fonctionne très bien), je me suis plutôt occupé de ses entrailles et de la technologie utilisée.

Spécifications du Broadlink A1

Voici les brèves spécifications du Broadlink A1:

  • Capteur température
  • Capteur humidité
  • Capteur luminosité
  • Capteur sonore
  • Capteur « qualité d’air »
  • LEDs d’état

Communication en Wi-Fi: 802.11 b / g / n (2.4GHz)

La mise sous tension se fait avec une alimentation 5vdc muni d’un connecteur micro-USB. L’alimentation fournie est un bloc chinois, tout comme la notice :).

face avant du broadlink A1alimentation du broadlink A1

Le micro-usb du haut correspond à l’alimentation. Cependant, je ne sais pas à quoi servent les deux connecteurs du bas. J’ai tenté de les connecter à mon ordinateur mais rien ne se passe, pas de driver qui se monte… Si vous avez des informations, n’hésitez pas …

Démontage du Broadlink A1

vue d’ensemble

Le module se distingue en plusieurs parties :

1- Une partie comprenant les LEDs de statut WiFi et qualité d’air + le capteur de température / humidité (A gauche)

Désossage du broadlink A1 capteur de température / humidité

capteur de température / humidité

2- Une partie comprenant le MCU + Transceiver WiFi, le capteur de luminosité, le capteur sonore et le capteur de qualité d’air.

Capteur Sonore + qualité d’air + luminosité

Module Marvell du Broadlink A1

Coeur MCU + WiFi

Détails des composants:

Le capteur de température/humidité :

capteur température / humiditéle HTU21D est un capteur qui fonctionne en I2C assez répandu et accessible (sous forme de carte fille pour des montages « perso ») comme chez Amazon par exemple.

Ce capteur fonctionne de 1.5v a 3.6v et consomme relativement peu (450uA en mesure et quelques nanos en sommeil).

La qualité du capteur est plutôt bonne car elle a une précision de 2% environ sur l’humidité et de 0.3°C pour le capteur de température avec des systèmes de compensation et filtre pour la précision.

Le prix du capteur seul revient a environ 3€

Le capteur COV (qualité d’air) :

Capteur COV

est un capteur de type chimique (TGS 2600) analogique.
Il communique donc en donnant une tension sur une entrée analogique. Ce capteur consomme énormément pour un capteur 45mA (en permanence car pour avoir une valeur qui tienne la route, il faut « chauffer » le composant pour le maintenir à une température constante). Il doit être alimenté en 5v pour fonctionner. Étant chimique, il y a bien entendu une dérive dans le temps. (Sans parler des valeurs des résistances à adapter …)

Bref un capteur low cost qui ne reflètera pas toujours la réelle qualité d’air de votre pièce. La station Netatmo est à ce niveau plus performante avec son capteur NDIR. (malgré tout, l’obligation de calibrage ou autocalibration du capteur Netatmo toutes les 24h en dit long sur les capteurs de ce type. Chimique ou infrarouge, la détermination de la qualité d’air par ces capteurs reste encore perfectible)

Vous pouvez retrouver ce capteur dans ce type d’appareil

Ou seul à environ 3€ pièce

Le capteur de luminosité est basé sur une photodiode silicium dont la sensibilité aux IR a été fortement atténuée par l’utilisation de filtres. C’est un capteur de lumière analogique classique.

Le capteur sonore est un capteur de type analogique fonctionnant comme un microphone. On est loin du capteur sonore du bouton dash d’amazon qui lui est beaucoup plus précis puisqu’il permet de transférer des données. Celui-ci ne va que détecter un niveau de puissance sonore… ce qui est suffisant pour son utilisation.

Le coeur MCU+WiFi est un module assez connu à base de technologie Marvell. (Plus précisément le 88MC200)

Ce module est intéressant car en plus de fournir le design complet, ils fournissent la pile logiciel vous permettant de développer directement la partie métier de votre objet connecté WiFi.

Conclusion

Ce multi-capteur est un concurrent de la célèbre Netatmo car sur le papier, elles ont plus ou moins les mêmes objectifs. Cependant, malgré un objet d’apparence bien fait, la fonctionnalité de capteur COV (qualité d’air) laisse à désirer. En effet, c’est cette partie qui coûte le plus cher.

D’autre part, jusqu’à très récemment, cet objet ne pouvait s’interfacer qu’avec une application mobile Android ou IOS. Depuis l’arrivée du plugin Jeedom, cet objet reprend de la valeur,à mon sens.

capture Jeedom bordalink A1

Alors oui, il a des défauts, mais son prix (40€) peut convaincre beaucoup d’entre nous car il vous permettra d’établir des scénarios en fonction des valeurs de chaque capteur…

 

[Total : 10    Moyenne : 2.9/5]

7 comments

  1. Bonjour,
    Avons-nous déjà l’API du produit ? comment Jeedom a pu s’interfacer avec ?
    J’attends de le recevoir pour tester également.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *